Voltigeurs


Voltigeurs de Drummondville
 

Nom de l'aréna: Centre Marcel-Dionne
Capacité: 4 000
Construction: 1963
Adresse: 300 rue Cockburn, Drummondville, Québec, J2C 4L6
Téléphone: (819) 478-6565
Grandeur de la patinoire: 190' X 85'
Début de la concession: 1982-83
Championnats LHJMQ: 1, en 2008-09
Coupes Memorial: Aucune
Couleurs: Noir, rouge, argent et blanc
Site Web oficiel: http://www.voltigeurs.ca/
Information Touristique: Tourisme Drummond
Google Satellite: Cliquez ici

QMJHL
Centre Marcel-Dionne
Centre Marcel-Dionne
À quoi ressemble l'aréna?
For English, click here.

Mon baptême de la LHJMQ a eu lieu à Drummondville, le 22 janvier 2005. Mon ami et moi étions dans l'est de l'Ontario pour accompagner les Knights lors d'un voyage de 4 matchs en 5 soirs à Belleville, Peterborough, Kingston et Ottawa. Nous avions congé le samedi, alors qu'aucun match des Knights n'avait lieu. Notre plan initial était d'assister à un match des Sénateurs au Centre Corel, mais c'était l'année du lock-out dans la LNH. Donc, avec un samedi soir à organiser et aucune idée géniale en tête, nous avons pris la direction de Drummondville pour assister à une des rivalités les plus intenses de la LHJMQ - Drummondville c. Victoriaville. Et c'est arrivé; dès la mise au jeu initiale, la foule a s'est animée et les combats ont commencé. Cinq combats différents dans les 11 premières secondes - voyez vous même. Le reste du match s'est déroulé avec son lot de combats, de coups vicieux, de contacts contre les gardiens, de joueurs qui se provoquaient en plus d'une mêlée vers la fin du match. Et je n'inclus pas la bataille dans les estrades entre les partisans des deux équipes qui a nécessité l'intervention des agents de la Sûreté du Québec. C'était là mon accueil dans le hockey de la LHJMQ. J'ai compris que j'allais aimer ça!

Autrefois appelé le Centre Civique, le Centre Marcel-Dionne a été renommé en hommage au héros local du même nom. Comme Marcel l'était, l'aréna est un petit édifice coloré. Il est situé au coeur de Drummondville et son design rappelle les années 60. De l'extérieur, c'est une bâtisse en briques brunes avec un toit étiré, qui ressemble quelque peu à la célèbre Cathédrale Notre-Dame-du-Haut, située à Ronchamp, en France. L'aréna est identifié à l'aide d'une petite enseigne discrète et un petit stationnement se trouve aux abords. La bâtisse est située sur la limite entre le centre-ville et une zone résidentielle. À l'entrée, on y trouve une petite billetterie qui se prolonge dans la partie principale de l'aréna.

L'intérieur de l'aréna est intime et coloré. Il y a quatre rangées de sièges bleus qui s'étendent de façon uniforme, faisant le tour complet de la patinoire. L'allée principale est située à l'intérieur de l'amphithéâtre, directement en haut des bancs bleus. À chaque extrémité, ces quatre rangées de bancs sont tout ce qui s'y trouve. Sur les côtés, il y a huit rangées supplémentaires qui occupent l'espace. Leur inclinaison est abrupte. Ces sièges sont rouge et jaune, ce qui donne à l'édifice une couleur brillante comme on le voit rarement dans les arénas modernes. Sur un des côtés, il y a une large galerie de presse ainsi que des loges privées. À une des extrémités, on retrouve le seul service de concessions de l'aréna, qui est en fait une grande cafétéria. La sélection de produits qui y sont offerts est étrange. Il y a assez de bonbons à vendre pour donner des cauchemars à tout dentiste qui s'y présenterait, et en plus, on y trouve des boissons fortes et des cigarettes (oui, oui, des cigarettes!). Toutefois, on ne peut y trouver de "vrais" aliments - ne faites pas la même erreur que moi en pansant manger un repas pendant le match! Toutefois, ça a peut-être changé - Jean Langlois m'informe que, lors de sa plus récente visite, il y avait de la poutine, des hot dogs, hamburgers, grilled cheeses et hot chickens pour environ 6$. À l'autre extrémité se trouve une loge privée, qui semble avoir été assemblée au mur dans un style rappelant les blocs Lego, ainsi qu'un panneau publicitaire représentant un camion dont les lumières s'allument et tout. Vraiment cool!

Les installations de l'aréna sont décents pour un édifice de cet âge. Le tableau indicateur fonctionne bien. Les salles de bains ne sont pas très nombreuses, mais elles sont suffisantes pour l'affluence qu'il y a. Il y a un petit kiosque de souvenirs sous les estrades sur un de côtés. Le système de son est suffisamment bruyant sans être dérangeant. Il y a un écran vidéo à une des extrémités, mais il est tellement inefficace qu'il est presque invisible. Les sièges sont corrects, ils offrent une vue incroyable mais il sont vieux, durs et pas vraiment confortables. De plus, les installations pour les joueurs ne semblent pas tout à fait à point - les vestiaires sont situés directement derrière les bancs des joueurs, au bout d'un corridor, ce qui signifie que si vous êtes assis directement face aux bancs, vous pouvez voir à l'intérieur de la chambre lorsque la porte est ouverte.

Les partisans au Centre Marcel-Dionne sont bruyants et assister à un match à cet endroit est une expérience plaisante. Dès que les Voltigeurs comptent un but, une gigantesque toile descend du plafond derrière le but adverse (voir la photo plus bas). Il s'agit d'une drôle de tradition, mais c'est ingénieux en même temps. L'ambiance dans l'édifice est excellente. Il y a des petits détails qui rendent l'aréna intéressant; les bordures des bandes sont faites du traditionnel bleu, blanc et rouge plutôt qu'en jaune tel qu'on le voit habituellement de nos jours. Malheureusement, certains membres du personnel ne sont pas à la hauteur; un caissier aux concessions a essayé de me tromper sur mon retour de monnaie alors que je m'achetais un Pepsi. J'ai beau être un stupide anglophone, mais je suis également gratteux! Personne ne peut me voler un 5$! Finalement, c'est ma maîtrise imparfaite de la langue française qui a sauvé la situation.

Le Centre Marcel-Dionne est un édifice qui rappelle les vieilles années de la LHJMQ, lorsque les équipes se situaient à moins de 30 minutes de route et qu'elles jouaient régulièrement les unes contre les autres, contribuant ainsi à développer une haine commune. L'aréna est une vieille bâtisse colorée avec un bel atmosphère et un fort caractère francophone. Les partisans farouches vous rappellent l'époque précédant l'arrivée des équipes des Maritimes dans la ligue. C'est un aréna dément qui donne l'impression d'être plus vieux qu'il l'est en réalité. Le détour vaut la peine pour vous donner un aperçu du bon vieux hockey junior.

Pour les curieux, les "Voltigeurs" étaient un régiment québécois lors de la guerre de 1812. L'équivalent anglais serait "Infantrymen" ou "Riflemen".
Intérieur du Centre Marcel-Dionne
Centre Marcel-Dionne
Développements futurs
Il n'existe aucune projet d'amélioration ou de remplacement du Centre Marcel-Dionne.
Comment s'y rendre
De l'autoroute Trans-Canadienne (Autoroute 20):
Prendre la sortie "Boulevard St-Joseph" et continuer direction est. Tourner à gauche sur la rue Cockburn. L'aréna sera à votre droite. Le chemin à partir de l'autoroute est relativement bien indiqué.

Il y a un stationnement sur place.
Coût d'admission
Adultes (21 ans et +): 13,00$
Étudiants (12-20 ans) - 8,00$
Enfant (11 ans et -) - 5,00$
V.I.P. - 35,00$
La toile du Centre Marcel-Dionne
Drummondville Civic Centre
Historique de la concession
Les Voltigeurs ont fait partie d'une expansion en 1982-83.
Chandails retirés
14 Daniel Brière
14 Ian Laperrière
18 Steve Duchesne

Rivaux locaux
Héritage de la vieille LHJMQ où les voyages en autobus et les rivalités étaient intenses étaient légion, les Tigres de Victoriaville sont situés à environ 20 minutes de route. Les deux équipes se détestent. Parmi les autres rivaux, il y a les Cataractes de Shawinigan.
Commentaires
Si vous trouvez une erreur ou si vous avez quelque chose à ajouter, envoyez-moi un courriel à email et je ferai une mise à jour du guide.






Copyright © Kevin Jordan 2002-07.
All rights reserved.
Last Revised: September 14, 2007